Vous avez mal au poignet, ou mal à la main ? Raideurs, engourdissements, fourmillements, douleurs récurrentes aux mains, picotements, perte de sensibilité dans les doigts… peuvent être particulièrement contraignants dans votre vie quotidienne.

Quelles peuvent être les causes de ces douleurs ? Quels sont les facteurs de risque ? Comment reconnaître les symptômes ? Autant de sujets expliqués dans cet article pour vous aider à mieux comprendre vos douleurs.

La main, une articulation très exposée aux microtraumatismes

La main est une partie du corps extrêmement sollicitée et aux particularités anatomiques nombreuses. De fait, la main est fortement exposée aux microtraumatismes. Riche en os, muscles et tendons, le dysfonctionnement de l’un de ses éléments peut provoquer des douleurs lors des mouvements répétés et devenir un véritable handicap au quotidien.

La grande majorité de ces douleurs chroniques fait partie de ce que l’on appelle les troubles musculo-squelettiques (TMS). Ce sont de véritables faits de société dont le nombre de cas déclarés en France et en Europe, ne cesse d’augmenter chaque année. Nous avons de plus en plus mal au poignet, nous sommes de plus en plus nombreux à avoir mal à la main.

Qu’est-ce que les TMS ?

La majorité des douleurs chroniques de la main sont ce que l’on appelle des TMS (des Troubles Musculo-Squelettiques). Ces affections non traumatiques de l’articulation sont dues à des mouvements répétés qui induisent une sollicitation importante des éléments qui entourent l’articulation : muscles, tendons fléchisseurs, ligaments, nerfs, cartilages… Les accidents (fractures, entorses) et les pathologies spécifiques (neurologiques, infectieuses, tumorales) en sont donc exclus.

Les TMS se traduisent toujours par des symptômes douloureux et une capacité fonctionnelle réduite, souvent temporaire mais parfois aussi permanente.

C’est pourquoi les TMS constituent aujourd’hui l’une des questions les plus préoccupantes en santé au travail, du fait d’un coût humain et socioprofessionnel considérable.

Ces maladies sont en constante augmentation en France et représentent la 1ère cause de maladie professionnelle (1).

D’où viennent les TMS ?

Les TMS résultent d’un déséquilibre entre la capacité fonctionnelle du corps et les contraintes exercées sur lui (répétitivité des gestes, niveaux de forces élevés, angles articulaires extrêmes…) sur des périodes plus ou moins longues (de quelques semaines à plusieurs années).

Ces hyper-sollicitations créent des phénomènes de frictions, de compression de nerfs et induisent des inflammations et des microlésions. Normalement, durant le temps de repos, un phénomène compensateur d’autoréparation de ces lésions se met en place et la cicatrisation est obtenue sans difficulté. En revanche, lorsque le repos fait défaut, ces microlésions n’ont pas le temps de cicatriser et les symptômes de syndrome commencent à apparaître. Nous commençons alors à souffrir du poignet, ou de la main.

Les symptômes des TMS de la main et du poignet

Manipulation du poignet par un médecin

Raideurs, engourdissements, douleurs récurrentes aux mains, fourmis dans les doigts, décharges … les symptômes sont multiples et évoluent au fil du temps.

Les douleurs sont généralement peu ressenties au début et s’apparentent davantage à une gêne articulaire. Au début, les douleurs apparaissent au moment de l’activité exercée et disparaissent au repos. Elles ne constituent pas un frein au mouvement.

Progressivement, les douleurs apparaissent plus vite lors des activités et mettent plus longtemps à disparaître au repos. Elles commencent à réduire les capacités fonctionnelles. Enfin, à terme, d’autres signes, comme une inflammation douloureuse ou une perte de force musculaire, apparaissent.

Notre mal au poignet s’accentue et nous sommes alors gênés dans nos mouvements du poignet. Il nous est difficile, voire impossible de réaliser certaines tâches, même les plus simples.

En l’absence de prise en charge médicale et si les facteurs responsables de leur apparition ne sont pas corrigés, les TMS peuvent devenir chroniques.

N’attendez pas pour consulter !

Afin que ces maladies ne deviennent pas chroniques, elles doivent être diagnostiquées et prises en charge précocement par un professionnel de santé. Seul un examen médical saura détecter la présence de TMS et évaluer les facteurs responsables.

Selon votre cas, un traitement médical pourra vous être conseillé pour soulager vos maux, ainsi que le port d’une orthèse.

Enfin, selon la pathologie diagnostiquée, un traitement chirurgical pourra vous être proposé. Dans ce cas, le chirurgien jugera si une intervention chirurgicale de la main ou du poignet sera nécessaire pour vous soigner.

Découvrez l’intégralité des articles et bien plus encore
dans L’Orlimag #1

Téléchargez l'Orlimag #1

Sources

(1) invs.santepubliquefrance.fr
https://doctinews.com/index.php/doctinews/dossier/item/5555-troubles-musculo-squelettiques
Le point des connaissances sur… Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur. INRS ED 5031. 1re édition (2005). Réimpression août 2008.
Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur (TMS-MS). Guide pour les préventeurs. Édition INRS ED 957. 2e édition (2011).
Vous avez dit TMS ? INRS ED 6094. 1re édition (2011). réimpression sept.2014.
Protocole d’examen clinique pour le repérage des troubles musculo-squelettiques du membre supérieur. Adaptation française du consensus européen SALTSA. INVS et INRS. Édition février 2010.
http://campus.cerimes.fr/rhumatologie/enseignement/rhumato34/site/html/3.html
http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/troubles-musculo-squelettiques/quels-facteurs-aggravants
https://www.ameli.fr/llle-et-vilaine/assure/sante/themes/tms/comprendre-troubles-musculosquelettiques
http://www.cchst.com/oshanswers/diseases/rmirsi.html

Accueil > > Les douleurs de la main et du poignet