La thermothérapie est une technique de soin par l’application de chaud ou de froid sur les zones douloureuses du corps. Cette méthode consiste à soulager certaines douleurs articulaires ou musculaires. Alors, en cas de douleurs : faut-il du chaud ou du froid ?

Soulager la douleur : faut-il du chaud ou du froid ?

Pourquoi le chaud et le froid soulagent-ils nos maux ?

Tout simplement parce que les fibres sensorielles qui transmettent la sensation de chaud ou de froid aux récepteurs du cerveau sont plus importantes que celles qui transmettent la douleur (les fibres nociceptives). La sensation de chaud ou de froid passera donc avant la sensation de douleur.

Quand dois-je mettre du froid ?

Le froid a pour objectif de diminuer la température locale et le flux sanguin, il limite ainsi la réaction inflammatoire et les œdèmes. L’inflammation se manifeste le plus souvent par une sensation de chaleur, une rougeur et un gonflement. Après un traumatisme, il est donc utile de mettre de la glace pour traiter la douleur.
Tant que la zone gonfle et fait mal, il faut continuer à mettre de la glace (souvent pendant 3 à 5 jours).

Le froid peut également être une solution en l’absence de traumatisme, pour les migraines et névralgies par exemple. Son action antalgique peut s’avérer un complément efficace des médicaments antalgiques, qui vont mettre plus de temps à calmer la douleur.

Quand dois-je mettre du chaud ?

Le chaud, à l’inverse du froid, favorise l’afflux sanguin. Si une zone est douloureuse, sans traumatisme apparent (pas de gonflement ni de saignement), on peut penser que c’est une contracture musculaire. Qui dit contracture dit circulation sanguine réduite, il est alors conseillé de mettre du chaud pour vasculariser le muscle.

Bouillotte à eau ou à noyaux de cerises, compresse de chaud (qui fait souvent froid également) seront tout indiquées pour soulager votre douleur. Si la position assise prolongée vous provoque des courbatures, des étirements et l’application de chaud vont contribuer à soulager les raideurs musculaires.

N’oubliez pas de placer un linge entre la peau et le sac chaud pour éviter les brûlures.

En résumé :

  • La zone douloureuse est gonflée, chaude et même rouge : cela signifie qu’il y a inflammation. Vous mettez de la glace. C’est le cas après un accident, un choc ou une blessure.
  • La zone douloureuse n’est pas gonflée, il n’y a pas eu de choc ou d’accident. Le muscle est dur, vous appliquez du chaud.

Soulager la douleur par le chaud et froid, c’est aussi simple que cela. Et c’est tellement mieux pour votre corps que de prendre un médicament !

Focus sur la cryothérapie

La cryothérapie est un traitement qui consiste à appliquer du froid sur une partie du corps (parfois le corps entier). Elle est souvent pratiquée par les sportifs dans le but d’obtenir une récupération plus rapide des tissus mous comme les ligaments, les tendons ou les fibres musculaires.

Pour avoir un effet optimal, l’application du froid doit intervenir dans les premières minutes suivant l’entraînement sportif ou le traumatisme. 

Sportive appliquant de la glace sur son genou

Les deux vertus principales du froid

  • EFFET ANALGÉSIQUE & ANTALGIQUE
    Appliqué sur la zone traumatisée du corps, le froid permet de faire chuter la température cutanée et d’anesthésier les nerfs sensitifs qui conduisent le message de douleur au cerveau ; l’effet antalgique est immédiat.
  • EFFET ANTI-ŒDÉMATEUX & ANTI-INFLAMMATOIRE
    Lorsque les muscles ou les articulations sont enflammés, les vaisseaux sanguins ont pour réaction de se dilater (vasodilatation). Cette réaction rend leur paroi particulièrement perméable. Le liquide (plasma) peut alors s’infiltrer dans les tissus provoquant alors l’apparition d’un œdème. L’application immédiate du froid, associée à̀ une légère compression et une position surélevée, permet de minimiser la dilatation des vaisseaux  et de limiter la formation de gonflements et ralentissant le processus inflammatoire.

Attention à ne jamais poser de la glace à même la peau pour éviter tout risque de brûlure ou de gelure.

Zoom sur le protocole G.R.E.C.

Le protocole G.R.E.C. est une méthode reconnue de traitement de la douleur par le froid. Il s’applique en premiers soins après une blessure comme une entorse ou une contusion musculaire, ou en récupération d’une fatigue musculaire survenue après un effort physique : après un entraînement ou une compétition sportive par exemple.

Illustration cryothérapie genou - protocole grec

Illustration : Astrid Cornet©

Le protocole GREC se déroule en 4 phases :

  • GLAÇAGE : Appliquer sans attendre une compresse de froid pour faire chuter la température cutanée. Cela procure un effet antalgique immédiat et évite la propagation de l’inflammation et l’apparition d’œdèmes.
  • REPOS : Mettre l’articulation en repos strict afin d’éviter que la lésion ne s’aggrave.
  • ÉLÉVATION : Maintenir l’articulation surélevée pour favoriser la circulation sanguine et diminuer la pression au niveau de la zone douloureuse.
  • COMPRESSION : Effectuer une compression sur la zone douloureuse afin de favoriser l’action du froid et de réduire la douleur.

Voilà, maintenant vous en savez un peu plus sur le soulagement de vos douleurs et s’il vous faut du chaud ou du froid. Alors, avant de vous automédiquer par la prise d’antalgiques et de risquer des effets secondaires indésirables, préférez la thermothérapie. Parlez-en à votre pharmacien qui pourra vous orienter vers des patchs chauffants ou des compresses adaptées pour combattre vos douleurs.

Et si la douleur persiste durablement ou de manière chronique, consultez votre médecin traitant qui posera un diagnostic, lèvera les doutes sur une éventuelle pathologie chronique et soignera vos maux.

Accueil > > La thermothérapie