LOMBALGIE

 

Le terme global de lombalgie qualifie une douleur située dans la région basse du dos, au niveau des cinq vertèbres lombaires. Forme la plus courante des maux de dos, la lombalgie est bénigne dans la majorité des cas.
Mais si la douleur n’est pas proportionnelle à la gravité des lésions, elle peut cependant s’installer et rendre les activités quotidiennes diffciles et altérer votre qualité de vie.

 

La lombalgie se caractérise par 3 degrès d'intensité :

  • LOMBALGIE AIGUË : de quelques jours à 1 mois. C'est la lombalgie la plus courante, elle touche 80% de la population au moins une fois au cours d'une vie*.
  • LOMBALGIE SUBAIGUË : entre 1 mois et 3 mois.
  • LOMBALGIE CHRONIQUE : au delà de 3 mois. La lombalgie peut alors s'accompagner de douleurs dans les fesses, l'arrière des cuisses et jusque derrière les genoux.

La lombalgie la plus répandue (plus de 90% des cas) est dite «mécanique» ou «commune». Elle est sans gravité au sens médical, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de maladie spécifique et se traduit par une évolution mécanique normale et commune à toute la population. Ce sont principalement les muscles du dos qui sont douloureux. Une lombalgie mécanique peut cependant être très invalidante et nécessiter un traitement.
 

La majorité des lombalgies aiguës apparaissent lors d’un geste récurrent, effectué de nombreuses fois et sans jamais avoir posé de problème auparavant. Les causes sont alors plus générales et font intervenir une combinaison de facteurs :
 

• Mauvaise posture ou «faux mouvement»,
• Période de surmenage ou d’accumulation de fatigue,
• Vieillissement naturel des structures, conséquence de l’arthrose, de l’arthrite ou de l’ostéoporose,
• Milieu professionnel qui nécessite des postures inconfortables ou des gestes répétitifs,
• Prédisposition héréditaire...
 

À cela viennent s’ajouter d’autres facteurs aggravants comme la grossesse, l’anxiété, le surpoids, le tabac, la sédentarité…
 

Source : www.ameli-sante.fr/mal-de-dos/le-mal-de-dos-un-symptome-courant.html.

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

Dans 10 à 15% des cas, une lombalgie aiguë évolue vers une lombalgie chronique. N’attendez-pas pour vous soigner !

FACTEURS DE RISQUE - LOMBALGIE CHRONIQUE

  • Traitement inadapté.
  • Tabac.
  • Anxiété, stress.
  • Sédentarité.
  • Insatisfaction au travail.
  • Travail physique pénible.

FACTEURS DE RISQUE - LOMBALGIE AIGUË

  • Chutes.
  • Travail physique pénible.
  • Antécédent de lombalgie.
  • Surpoids ou maigreur.
  • Grossesse.

SYMPTÔMES

  • Douleur localisée dans le bas du dos.
  • Contracture musculaire.
  • Douleur intense suite à un faux mouvement.
  • Perte de la mobilité.
  • Déformation de la posture.