L’hallux valgus

L’Hallux valgus, appelé aussi “oignon”, est une déviation anormale du gros orteil vers le deuxième orteil.

Cette déviation du gros orteil entraîne une déformation de l’avant-pied, au niveau du 1er métatarsien (1). Le tendon du muscle extenseur de l’Hallux (2) forme une “corde d’arc” qui va accentuer la déviation du premier orteil.

Lorsque la zone déformée et saillante frotte dans la chaussure, un cal (épaississement dur de la peau) se développe et l’oignon devient rouge, chaud et douloureux par inflammation de l’enveloppe de l’articulation (bursite).  La bosse de l’oignon n’est pas un os qui pousse, mais un os qui sort de sa ”trajectoire” normale.

Cette déformation fréquente de l’avant-pied a également un impact sur les autres orteils qui, chassés par le premier, se recroquevillent. Le port de chaussures adaptées, constituées de matériaux souples et extensibles au niveau de l’avant-pied est alors recommandé.

ARTICULATION SAINE

ARTICULATION DÉFORMÉE (Hallux valgus)

Les facteurs de risque de l’hallux valgus

  • 9 cas d’hallux valgus sur 10 concerneraient les femmes, à cause de la laxité de leurs articulations, mais aussi des chaussures serrées au bout et des talons hauts.

L’hérédité est aussi un facteur. Le risque de développer un hallux valgus est plus élevé chez les personnes qui ont :

  • Le pied égyptien (le gros orteil est plus grand que le deuxième). Plus le gros orteil est long, plus il va s’appuyer au fond de la chaussure et plus les contraintes sur les os seront importantes.
  • Le pied plat. L’affaissement du pied vers l’intérieur favorise le transfert d’appui et la torsion du gros orteil.
  • Une surcharge pondérale.

Les symptômes de l’hallux valgus

Les symptômes de l’hallux valgus sont :

  • L’articulation qui devient très saillante et forme une bosse sur le bord de l’avant-pied, d’où le nom ”oignon”.
  • Des difficultés à se chausser.
  • Des difficultés à marché.
  • Des callosités (épaississements de la peau) dues aux frottements de la chaussure contre l’hallux valgus.
  • Une bursite : une inflammation de l’enveloppe de l’articulation métatarso-phalangienne ; l’oignon devient rouge, chaud et douloureux.

Dans les cas aggravés, le pied se déforme dans son ensemble, à cause du transfert d’appui sur les autres orteils. Le squelette s’adapte et les os tournent et entraînent :

Que faire en cas d’hallux valgus ?

Il existe plusieurs solutions de prévention de la douleur :

  • Adapter les chaussures à ce pied déformé et devenu trop large, pour limiter les frottements et la progression de l’hallux valgus.
  • Pratiquer des massages de la plante des pieds, des étirements de ces tendons devenus trop courts.
  • Porter un écarteur d’orteil, des protections avec des pansements en silicone pour soulager et limiter les poussées douloureuses. Porter un correcteur nocturne pour soulager les tensions la nuit, lorsque vos pieds sont au repos.
  • Porter des orthèses et des semelles orthopédiques confectionnées chez un podologue.
  • Enfin, quand la déformation est trop douloureuse et entraîne une difficulté importante au chaussage et à la marche, la chirurgie est indiquée. L’opération s’appelle une “ostéotomie” et consiste à pratiquer une petite fracture dans le col du métatarsiens. Elle permettra de repousser et de faire glisser la tête métatarsienne à l’intérieur du pied.