La maladie d’Osgood-Schlatter

La maladie d’Osgood-Schlatter est un trouble de la croissance osseuse localisé au niveau du genou.

Maladie assez fréquente, elle est bénigne dans 98% des cas. Cette maladie survient le plus fréquemment chez les garçons de 11 à 15 ans. Certains garçons plus jeunes ou des filles peuvent cependant parfois en souffrir.

Elle est généralement causée par une sur-utilisation du genou et touche donc plus volontiers les enfants pratiquant des sports où les impulsions sont importantes : basket-ball, volleyball, football, tennis, gymnastique…

Lors d’une pratique sportive intensive, le cartilage de croissance est soumis de façon répétée à des micro-traumatismes, ce qui provoque une inflammation locale douloureuse et des problèmes d’ossification. Elle fait suite à des poussées de croissance qui modifient rapidement la composition du genou.

Les principaux facteurs de risque de la maladie d’Osgood-Schlatter

Bien que plusieurs théories soient évoquées pour cette maladie, son origine reste pour l’instant inexplicable. On peut néanmoins faire les constats suivants :

  • L’âge : la maladie survient pendant les poussées de croissance de la puberté.
  • Le sexe : même si l’écart entre les sexes se rétrécit, la maladie est plus fréquente chez les garçons.
  • Le sport : la maladie se déclare le plus souvent dans les sports qui impliquent la course à pied, le saut et des changements de direction rapide.

Les complications sont rares mais peuvent inclure des douleurs chroniques ou un gonflement localisé. Dans de rares cas, on observe un retrait de la plaque de croissance de l’os du tibia.

Les symptômes de la maladie d’Osgood-Schlatter

Les symptômes de la maladie d’Osgood-Schlatter qu’il convient de surveiller sont :

  • Douleur sourde dans le genou au repos.
  • Sensibilité au toucher.
  • Enflure sous la rotule.
  • Gêne durant la pratique du sport.
  • Position à genoux douloureuse.
  • Muscles tendus à l’avant ou à l’arrière de la cuisse.
  • Flexion du genou difficile en appui, voire impossible.
  • Apparition d’une petite bosse osseuse sous la rotule. En effet, certains enfants comblent l’écart par une nouvelle croissance osseuse permanente, mais qui deviendra indolore à terme.

Comment traiter la maladie d’Osgood-Schlatter ?

Le traitement s’appuie impérativement sur l’arrêt temporaire de la pratique sportive et le respect d’une immobilisation. L’immobilisation plâtrée est rarissime. Elle est conseillée dans le cas d’une crise qui ne répond pas au traitement d’antidouleurs et si l’adolescent refuse de cesser ses activités sportives. La principale difficulté du traitement et de faire accepter l’arrêt du sport par l’adolescent.

  • Le soutien de l’articulation.
    Le port d’une orthèse ou genouillère adaptée, peut aider à réduire la douleur et les gonflements.
  • Le traitement médicamenteux.
    Selon le cas, le médecin peut prescrire des antalgiques à base de paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour calmer la douleur.
  • Le traitement chirurgical.
    Si les os et les tendons ne guérissent pas correctement, la chirurgie peut être nécessaire mais n’est presque jamais utilisée. Dans tous les cas, elle ne doit jamais être réalisée avant la fin de la croissance.