L’épicondylite

L’épicondylite est également connue sous le nom de tendinite du coude ou Tennis Elbow (coude du tennisman). C’est une inflammation des tendons du coude, conséquence d’une hyper-sollicitation des muscles de l’avant-bras.

L’épicondyle est une petite bosse osseuse au niveau de l’humérus (os du bras) qui sert à attacher les tendons. Lors d’une épicondylite, les tendons se “désinsèrent” de cette petite bosse et les frottements répétés peuvent provoquer des micro-déchirures des tendons et une usure prématurée.

Si la moitié des joueurs de tennis assidus se trouvent un jour confrontés à une épicondylite, ce sont surtout les activités professionnelles et les travaux domestiques qui sont responsables de cette blessure.

Les facteurs de risque de l’épicondylite

La pratique d’une activité sportive impliquant des rotations fréquentes de l’avant-bras, des gestes saccadés et des flexions répétées du poignet est un des facteurs de risque de développer une tendinite du coude.

Le travail de force impliquant le serrage d’un manche, des mouvements de la main pour frapper un objet mais aussi l’exposition à des vibrations sont tout autant de facteurs déclencheurs de l’épicondylite.

Les symptômes de l’épicondylite

La tendinite du coude se manifeste par une douleur localisée au niveau du coude (en partie externe) lors du port d’un objet par exemple. La douleur est également présente à la palpation et à l’étirement et peut s’étendre du coude jusqu’au milieu de l’avant-bras. La plupart du temps, un seul bras est atteint, celui qui est trop sollicité.

Que faire en cas d’épicondylite ?

Pour soulager les douleurs de l’épicondylite, plusieurs traitements peuvent être mis en place simultanément. Mais si la douleur persiste, la consultation d’un professionnel de santé est fortement conseillée.

  • L’inflammation des tendons étant le résultat de gestes répétitifs, la mise au repos est la première consigne à appliquer. Le port d’une attelle adaptée peut vous aider à reposer l’articulation.
  • Pour soulager la douleur et aider à la récupération des tendons, vous pouvez appliquer une compresse de froid quelques minutes par jour.
  • Un programme d’exercices musculaires et de massages pourra également être mis en place par votre kinésithérapeute pour soulager l’inflammation des tendons.
  • Enfin, en cas de douleur trop importante ou de l’inefficacité des premiers traitements, il existe la solution médicamenteuse qui consiste en une infiltration de corticoïdes dans la zone douloureuse.

La prévention reste le meilleur moyen d’éviter une tendinite du coude :

  • Adopter les bons gestes comme effectuer des mouvements en douceur et non en force.
  • Boire beaucoup d’eau.
  • Bien s’échauffer avant l’effort…

Dans le milieu professionnel, il est important de repérer les positions à risque pour trouver d’autres alternatives. La médecine du travail peut aider à mettre en place une démarche adéquate.

L’épitrochléite ou Golf elbow

Également appelée épicondylite médiale, l’épitrochléite est une inflammation des tissus musculaires au niveau du côté interne du coude. C’est l’un des types de lésions le plus fréquemment rencontré sur les parcours de golf.

Cette pathologie est souvent provoquée par de mauvaises techniques lors de la frappe de la balle. Elle se caractérise par une douleur aiguë au niveau du coude (en partie interne) lorsque le joueur tient son club. La douleur est également présente à la palpation et à l’étirement.